Comment optimiser le rendement des procédés de nettoyage et désinfection?

Les conditions de travail de toute installation qui utilise de l’eau pour son fonctionnement peuvent favoriser un environnement adéquat dans lequel les micro-organismes peuvent croitre et se multiplier puisqu’ils possèdent tous les nutriments nécessaires. La température de l’eau, les conditions de pH, la concentration en nutriments, la présence d’oxygène dissous, le dioxyde de carbone, la lumière solaire, ainsi que de grandes surfaces de contact, favorisent la croissance de micro-organismes tels que les protozoaires, les algues, les champignons et les bactéries, y compris la légionelle.

Des problèmes surviennent lorsque les micro-organismes se développent et se multiplient de manière excessive, ce qui peut aboutir à la formation de biofilm ou de bio-couche sur les surfaces des installations. Ils peuvent aussi être des agents directs de la corrosion ou peuvent former des dépôts, qui à leurs tours, peuvent être responsable de corrosion sous d’autres formes.

Pour toutes ces raisons, une installation sans contrôle microbiologique et physico-chimique approprié peut :
a. Réduire le transfert de chaleur;

  1. Favoriser la légionelle et créer un environnement propice à sa croissance;
  2. induire des phénomènes de corrosion dus à l’effet des sous-produits du métabolisme sur les surfaces métalliques, entre autres effets néfastes sur les installations;
  3. Interférer avec l’efficacité des inhibiteurs de corrosion et d’incrustation;
  4. Affecter la distribution d’eau à l’intérieur des installations.

 L’un des aspects fondamentaux des traitements de maintenance pour assurer la qualité de l’eau et le fonctionnement optimal des installations, est la réalisation de nettoyages et de désinfections périodiques. Ces procédés de nettoyage et de désinfection assurent  un nettoyage mécanique régulier et approfondi des installations, ce qui comporte les aspects positifs suivants :

  • Minimisation des processus d’adaptation possibles des micro-organismes présents dans l’eau.
  • Élimination physique des résidus de biofilm ou de bio-couche, de corrosion et/ou de dépôts de tout type.
  • Détection des problèmes éventuels dans la structure des installations facilitant ainsi la réalisation de toutes les réparations nécessaires.

Un aspect indispensable et fondamental, à TOUJOURS respecter, dans tout procédé de nettoyage et de désinfection est :
Pour réaliser une désinfection optimale d’une installation, il est indispensable d’avoir effectué d’abord un nettoyage approfondi de celle-ci.
Procéder à une désinfection d’une installation, sans nettoyage préalable, n’est pas du tout recommandé car en quelques jours, la situation antérieure avant la désinfection reviendrait.

Pour la réalisation de procédés de nettoyage et de désinfection, il est indispensable de connaître le comportement de tous les produits chimiques à utiliser et donc de faire un bon choix, en fonction de leurs comportements et synergies. Tout procédé de nettoyage et de désinfection nécessite :

  • Biocide/s
  • Anticorrosif/Antitartre
  • Biodispersant
  • Neutralisant biocide/s

ADIQUIMICA utilise et combine des produits de manière à optimiser leurs effets en exploitant leurs synergies. En tant que fabricant de produits que nous utilisons dans les procédés de nettoyage et de désinfection, nous connaissons parfaitement leurs interactions et leurs comportements, et nous concevons toujours les meilleurs produits pour obtenir le traitement le plus optimal pour chaque type d’installation.

Pour cette raison, nous avons conçu le produit biodispersant Adic D-800, pour être utilisé dans ces procédés de nettoyage et de désinfection.

Il facilite la pénétration des produits biocides dans les dépôts, permettant l’élimination efficace de tout type de biofilm ou de bio-couche.

Il est très efficace dans le traitement des circuits nécessitant l’ajout d’un biodispersant en continu pour éviter la formation de dépôts organiques et faciliter la pénétration des produits biocides.

En cas d’utilisation de produits oxydants tels que le chlore, l’utilisation du produit biodispersant Adic D-800 dans les désinfections optimise les performances désinfectantes du chlore car celui-ci n’a pas de pouvoir pénétrant dans le biofilm ou les bio-couches, et ainsi, avec l’aide de l’effet du biodisperant, le chlore accède à des zones ou des parties de l’installation où il ne pouvait pas agir.

En cas d’utilisation de produits biocides non oxydants à large spectre, l’utilisation de l’Adic D-800 renforce son effet biocide en tirant parti de ses synergies et de sa capacité de pénétration dans le biofilm ou les bio-couches. Ces produits biocides peuvent également avoir des propriétés biodispersantes, mais s’ils sont dosés conjointement avec l’Adic D-800, ils potentialisent les effets et permettent une très bonne désinfection.