REPARTITION DES CAS DE LEGIONELLOSE EN ESPAGNE, FRANCE, PORTUGAL ET EN EUROPE DURANT CES DERNIERES ANNEES.

La légionellose est une maladie à déclaration obligatoire dans plus de 30 pays européens. Son impact sur la population ainsi que son évolution dans le temps sont étudiés depuis de nombreuses années.

Les cartes élaborées par le Centre Européen pour la Prévention et le Contrôle des Maladies (ECDC) sur la répartition des cas de légionellose montrent une tendance générale dans l’union européenne d’augmentation du nombre d’infections. Ceci peut être lié directement à une amélioration des systèmes de surveillance de la maladie, dû au fait qu’elle soit mieux diagnostiquée et que les cas soient communiqués. De plus, d’autres facteurs doivent être étudiés, comme les conditions climatiques plus favorables au développement de la bactérie Légionella dans certaines régions d’Europe, le vieillissement de la population ou les nouvelles façons de voyager. Des températures plus hautes, l’humidité et les précipitations ont été associées à une plus forte incidence de la légionellose, car elles ont un impact sur l’écologie bactérienne et/ou sur une utilisation accrue des dispositifs ou installations qui produisent des aérosols dans l’environnement.

 

La carte suivante et les tableaux montrent les données communiquées par les pays de l’UE/EEE en 2018, la répartition de ces données par âge, sexe de la population affectée, et enfin l’évolution des cas communiqués durant les 13 dernières années (extrait de « Disease data from ECDC Surveillance Atlas – Legionnaires disease »)

 

Plan 1- Données communiquées selon les pays de l’Europe
Tableau 1.1.- Cas signalés chaque année en Europe
Trableau 1.2.- Répartition par âge en Europe

La majorité des cas, autant au niveau de l’UE/EEE qu’en Espagne, France et Portugal, est d’origine communautaire et concerne surtout les hommes de plus de 65 ans

Tableau 2.1.- Répartition par âge en Europe (bleu), Espagne (orange), France (vert) et Portugal (rouge)

Tableau 2.2.- Cas communiqués par année en Europe (bleu), Espagne (orange), France (vert) et Portugal (rouge)

Bien que les données nous indiquent une augmentation des cas communiqués de la maladie, durant ces dernières années, de grands progrès ont été réalisés dans la prévention et le contrôle de la croissance de la bactérie Légionella, responsable de la maladie. De grandes avancées technologiques ont été réalisées dans la conception d’équipements susceptibles de disséminer la bactérie pour minimiser sa dispersion. Le comportement de la bactérie dans diverses situations a fait l’objet de recherches approfondies, et les stratégies de prévention et de contrôle ont été améliorées et optimisées.

Depuis plus de 35 ans, nous nous consacrons à la prévention et au contrôle de la légionellose, et c’est pourquoi, nous croyons qu’il est important d’apporter aux clients des solutions efficaces pour résoudre ce problème. Notre expérience garantit la santé des personnes et la préservation de leur environnement, ce qui, au final, est le plus important.