Tipos de biocidas: oxidantes y no oxidantes

Type de biocides : oxydants ou non oxydants

Les conditions de travail de toute installation qui utilise de l’eau pour son fonctionnement peuvent fournir un environnement adéquat dans lequel les micro-organismes peuvent grandir et se multiplier car ils disposent généralement des nutriments nécessaires. La température de l’eau, les conditions de pH, la concentration en nutriments, la présence d’oxygène dissous, le dioxyde de carbone, la lumière solaire, dans de grandes surfaces, favorisent la croissance de micro-organismes comme les protozoaires, amibes, algues, champignons et bactéries, incluant la Légionella.

Des problèmes apparaissent lorsque les micro-organismes se développent et  se multiplient en excès, ce qui peut entraîner la formation de biopellicules ou de biofilms sur les surfaces des installations. Ils peuvent également être des agents directs de la corrosion ou de dépôts qui, à leur tour, peuvent être responsables d’autres formes de corrosion. Et finalement toutes ces problématiques augmentent le risque de présence de la Légionella dans les installations, ce qui constitue un risque pour la santé des personnes.

Tipo de biocida      Tipos de biocida

Pour tout cela une installation sans contrôle microbiologique approprié peut :

  1. Provoquer une réduction du transfert de chaleur
  2. Héberger la légionella et fournir un environnement pour sa croissance
  3. Induire des phénomènes de corrosion dus à l’effet des sous-produits du métabolisme sur les surfaces métalliques, entre autres effets néfastes sur les installations
  4. Interférer avec l’efficacité des inhibiteurs de corrosion et d’antitartre
  5. Affecter la distribution d’eau à l’intérieur des installations

 Type de biocides oxydants ou non oxydants

Les biocides peuvent être de deux types : oxydants ou non oxydants.

Biocides oxydants

Ce sont des agents capables d’oxyder la matière organique, par exemple la matière d’une cellule, des enzymes ou des protéines qui sont associés aux populations microbiologiques entraînant la mort des micro-organismes.

Les avantages des produits oxydants sont les suivants : Ils peuvent être facilement analysés dans l’installation, leurs coûts et ils sont faciles à neutraliser pour la surveillance microbiologique ainsi que dans les eaux de rejet.

Leurs principaux inconvénients sont qu’ils peuvent être corrosifs , en particulier dans le cas des dérivés du chlore et du brome, leur activité biocide dépend du pH et ils ont une faible pénétration dans le biofilm. Une exception est le dioxyde de chlore qui ne répond pas à ces propriétés décrites. En effet, son activité biocide ne dépend pas du pH, il n’est pas corrosif et a un pouvoir de pénétration dans le biofilm.

L’efficacité de ce type de produit dépend principalement de la dose utilisée, du temps de contact, de la température, de la concentration et du type de contamination microbiologique présent dans l’eau et de la qualité de l’eau à traiter.

Voici quelques exemples de ces biocides :

Dérivés du chlore

Hypochlorite de sodium (Adicida H-70, Hipoclorito ADIC)

Hypochlorite de calcium (Adic 513)

Acide di ou tri chloroisocyanuriques (Adic 516)

Dioxyde de chlore (Adic 519)

Dérivés du brome

Bromure de sodium activé (Adicida B-4)

Bromochloro Diméthylhydantoïne (Adic 512)

Hypobromite de sodium stabilisé (Adicida B-50)

Chlorure de brome stabilisé (Adicida 145)

Autres

Ozone

Péroxydes / peracétiques

Biocides non oxydants

Un biocide non oxydant fonctionne par des mécanismes différents de l’oxydation incluant l’interférence avec le métabolisme et la structure de la cellule. Ces différents mécanismes peuvent agir comme suit :

  • Destruction de la paroi cellulaire,
  • Empêchement de la respiration cellulaire,
  • Empêchement de la reproduction.

Les biocides non oxydants sont généralement plus stables et plus durables que les produits oxydants dans l’eau de l’installation. Cependant, leur concentration est réduite par les pertes d’eau du système et par la dégradation des principes actifs. La grande majorité des produits biocides non oxydants ne sont pas corrosifs et leur activité ne dépend pas significativement du pH. Dans certains cas, ils ont une grande capacité de pénétration dans le biofilm. Un programme de traitement par des biocides non oxydants peut être renforcé en utilisant deux biocides en alternance ou simultanément. En général, ils sont compatibles avec les produits oxydants et produisent un effet de synergie important dans certaines applications spécifiques.

Voici quelques exemples de ces biocides :

  1. Ammoniums quaternaires (Adicida 182)
  2. Polyammoniums quaternaires (Adic 511)
  3. Phosphoniums quaternaires (Adiclene 1352M, Adiclene 1375)
  4. Isothiazolones (Adicida W-128, Adiclean 128, Adicida 160, Adiclene 1352M, Adiclean 148)
  5. Composés organobromés (Adicida 141, Adicida 140, Adiclean 141, Adiclean 140, Adiclean 148, Adicomplet M, Adicida 160)
  6. Aldéhydes
  7. Composés organo-soufrés
  8. Ions métalliques
  9. Chlorhydrate de guanidine

Application des biocides dans les installations pour le traitement des eaux.

 Pour réaliser un contrôle microbiologique efficace des différentes installations dans le traitement des eaux, il est fondamental de réaliser une sélection optimale des biocides. La sélection du biocide le plus approprié pour un système déterminé dépend d’une série de facteurs :

  1. Le type d’installation.
  2. La typologie des micro-organismes présents.
  3. L’historique de fonctionnement du système.
  4. Le schéma hydraulique du système.
  5. La nature du traitement antitartre et anticorrosif.
  6. Les caractéristiques physico-chimiques de l’eau.
  7. Les restrictions environnementales.
  8. La température de travail.
  9. La toxicité du biocide pour ceux qui le manipulent.
  10. Le coût d’application du biocide.
  11. La possibilité de réaliser une analyse du résiduel du biocide de manière facile et rapide.
  12. La réglementation en vigueur de l’utilisation de l’installation et des produits du traitement.

Un bon programme de maintenance de la qualité de l’eau, défini pour chaque installation et pour chaque type d’eau, a ses spécificités et ses difficultés. Les entreprises de traitement de l’eau sont celles qui connaissent les compatibilités entre les différents produits à doser et peuvent concevoir les traitements des eaux les plus appropriés, en tenant compte des effets synergiques des différents produits et en optimisant ainsi les traitements pour une bonne qualité physico-chimique et microbiologique de l’eau.

Si vous avez besoin d’effectuer une analyse de la qualité de l’eau, n’hésitez pas à nous contacter. Nous avons une grande expérience dans le secteur et nous travaillons avec les ressources les plus innovantes du marché.